Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/07/2017

Recette : Les tomates farcies de ma petit'mère...

recette de tomates farcies

Clin d’œil sur les tomates de « mon jardin » qui se compose d’une rangée de dix plants seulement et d’un carré de plantes aromatiques. Avec un été très chaud et de grosses gouttes d'eau chaude après l'orage de ces derniers jours, permettent le mûrissement de ces belles tomates (cœur de bœuf, de Russie, rose de Berne)  qui rougissent de plaisir sous le soleil d'août.

Du coup, j’ai repris une bien vieille recette de ma petit’mère qui la détenait de sa grand-mère qui, et ainsi de suite…

recettes tomates farcies

Les fameuses tomates farcies. Je vous passe la recette que je viens de réaliser : pour le plat que vous voyez en image, soit 9 tomates ; prévoyez  500 g de chair à saucisse (gros morceaux) du boucher, un morceau de pain dur trempé dans du lait – à défaut remplacer par 4 biscottes, 3 œufs, branches de persil, romarin, thym et céleri ciselés, sel et poivres ( 5 baies) du moulin, huile d’olive.

recettes tomates farcies

Bien mélanger le tout. Rincer les tomates, couper le chapeau. A l’aide d’une cuillère à soupe creuser (pas trop) le cœur des tomates, réserver la chair et le jus dans un saladier.Disposer les tomates dans un plat creux allant au four, les garnir de farces, déposer le chapeau dessus, glisser les morceaux de chair et le jus entre les tomates, donner un tour de poivre du moulin et un filet d’huile d’olive. Enfourner à 210°/ th 7  pendant 40 minutes.

recettes tomates farciesServir avec un riz de Camargue. Un petit rosé frais du Domaine des Deux Ruisseaux sera parfait !

 

 

On ne saurait imaginer l’éventail de saveurs des tomates : crues rien de meilleur à la croque au sel ( à la fleur de sel bien sûr) sans oublier le tour du moulin, tomates farcies et Rosée Eden Rosed’autant qu’elle se marie bien avec les saveurs du Sud ; farcies, poêlées aux herbes avec un peu de parmesan et du vinaigre Balsamique juste avant de servir ; en purée relevé à l’ail, dans une pizza, avec des moules ; séchées : des chips de tomates (lamelles très fines cuites à basse température pendant 2 heures) pour accompagner grillades et rôtis. Pétales de tomates séchées à glisser dans un osso buco pour concentrer les saveurs !

Bonne gourmandise à toutes et à tous !

Johanna van Meel-Sauzet

11/04/2017

Ma confiture de Fraises, premier petit fruit de Printemps !

confiture fraises Comme les hirondelles, avec l’arrivée des beaux jours, la fraise est le premier petit fruit du printemps. L’attrait irrésistible de ce fruit charnu, au parfum subtil, sa couleur rouge vif et sa forme séduisantes en fait un fruit de prédilection sur les étals. Je n’ai pas résisté… Car les fraises sont une véritable fête dans l’assiette…

Qui ne se souvient encore lorsque nous allions enfants traquer ce petit fruit sucré dans le jardin de grand’maman ? Et ce qui n’était pas consommé au dessert était réservé pour les confitures que l’on retrouvait avec bonheur en hiver sur une tartine de pain beurré.

Une fois achetée, la fraise n’attend pas !

Avec plaisir, je vous donne la recette :

confiture fraises 2 kg de fraises – 1 k 500 de « Confisuc » spécial confiture, le jus d’un citron.

Rincez rapidement les fraises sous l’eau du robinet, retirez le pédoncule et les laissez égoutter dans une passoire.  Coupez les fruits en morceaux, écrasez-les plus ou moins, et mettez le tout une bassine à confitures, ou un récipient large pour faciliter l’évaporation. Arrosez d’un jus de citron. Mélangez les fruits et Confisuc. Laissez macérer jusqu’à complète dissolution de celui-ci. Lorsque le jus arrive à hauteur des fruits, vous pouvez mettre votre récipient sur le feu. Portez le mélange à ébullition à feu vif pendant 5 minutes sans cesser de remuer retournant à la spatule les fruits.

confiture fraises Le temps de cuissons commence à partir du moment où la confiture bouillonne fortement. Écumez la confiture en fin de cuisson. Laissez les pots une bonne minute dans de l’eau bouillante. Retourner-les et laissez les sécher sur un linge propre, sans les essuyer. Remplissez vos pots à chaud et fermez-les. Retournez-les pots bien fermés, et laissez-les refroidir avant de les ranger en lieu sûr ! Avis aux gourmands ?

Très tendance :  Les fraises coupées en quatre dans un bol de muësli ; dans une salade de carottes à l’estragon avec un jus de citron et un filet d’huile de pistache ; à l’heure du goûter des enfants : un milkshake à la fraise avec du lait et une boule de sorbet à la fraise ;

confiture fraises de joanaMais aussi et surtout, dans la plantureuse tarte aux fraises ; dans un fraisiers ; un coulis de fraises dans le fromage blanc, un yaourt nature ; c’est délicieux. Juteuses et parfumées : les fraises se laissent croquer tout simplement. 

Johanna VanMeel Sauzet

 

 

 

confiture fraises

Fraises au coulis de fraises à la menthe

Préparation 20 mn – réfrigération 1 h

 Pour 6 personnes : 1 kg de fraises parfumées, 150 g  de sucre en poudre, 2 branches de menthe fraîche, 1 citron. Laver, égoutter et équeuter les fraises. En réserver la moitié (les plus belles). Mixer les autres en coulis avec le sucre en poudre, le jus de citron et les feuilles de menthe d’une branche. Couper les fraises en attente en 2 ou 4 morceaux, selon leur grosseur. Les mettre dans un joli récipient creux, verser le coulis dessus et mélanger délicatement. Recouvrir d’un film alimentaire et placer au réfrigérateur 1 heure environ. Servir frais décoré de pousses de menthe fraîche. On peut servir le coulis à part. 

confiture fraises

 Mousse de fraises à la menthe

Pour 8 à 10 personnes – préparation 30 mn – Réfrigération : 6 h

1 kg de fraises parfumées, 10 feuilles de menthe fraîche, 1 citron, 30 g de sucre en poudre, 20 cld de crème fraîche liquide, 2 c à soupe de sucre glace, 9 feuilles de gélatine. Sirop 100 g de sucre en poudre et 15 cl d’eau. Préparer le sirop : verser le sucre en poudre et l’eau dns une casserole. Faire chauffer à feu vif, mélanger jusqu’à complète dissolution du sucre, puis laisser frémir 8 minutes jusqu’à consistance sirupeuse. Faire tremper les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide pour les ramollir.Les égoutter, puis les faire fondre dans le sirop et laisser tiédir. Laver 10 feuilles de menthe, essuyer et mixer avec 30 g de sucre en poudre. Laisser le mélange dans son récipient. Laver et équeuter les fraises. Les  mixer avec la menthe et réduire en purée avec le jus du citron. Mettre la purée de fraises dans un saladier, verser le sirop et mélanger à l’aide d’un batteur, afin d’obtenir une préparation bien homogène. Fouetter la crème fraîche en chantilly en y incorporant le sucre glace en pluie, lorsqu’elle commence à être ferme. L’incorporer délicatement à la purée de fraises. Verser dans des ramequins et mettre au réfrigérateur pendant 6 h. Déguster frais.

2 recettes lesucre.com Photos J.Paul Boyer et Isabelle Rozenbaum

13/11/2015

Le temps du jus de grenade est revenu

Le fruit s’offre bien rouge et juteux ! C’est le fruit le plus demandé sur le marché des fruits pressés. En cause, les qualités nutritionnelles de son jus, qui inonde les rayons des supermarchés et des boutiques bio.

jus de grenade

A Lignan, il suffit de se balader le long des chemins menant à la colline du Puech, pour trouver des haies de grenadiers couverts de fruits. Délicieux goût sucré et acidulé, son jus frais est un concentrée de vitamines et minéraux, pour toute la famille. Au sol, où éclaté sur l'arbre, il ne vous reste plus qu'à ramasser ces beaux fruits. 

jus de grenade

Pour la petite histoire : La grenade est l'un des plus anciens fruits connus. Originaire de Perse, elle est récoltée depuis des millénaires dans les régions entourant la Méditerranée. On retrouve le grenadier sur les fresques murales de l'Egypte ancienne. Lors de leur traversée du désert, les caravaniers en emportaient d'importantes quantités, car son jus désaltérant était alors très apprécié. Les fruits sont cueillis de septembre à décembre. La peau et le jus de la grenade servent depuis des siècles à teindre les tapis d'Orient. En cuisant les fruits, on obtient une encre noire comme jais. La peau de la grenade était utilisée en Inde pour teindre la laine dans des tons jaunes et noirs. Avec un extrait de la racine du grenadier, on peut produire un ton bleu foncé. La racine, l'écorce et la peau bouillies étaient utilisées jusqu'au Moyen Âge comme vermifuge même contre les vers solitaires.

jus de grenadeCe bel arbre, très branchu, plus ou moins épineux, peut vivre deux siècles ! Le fruit, en forme de pomme, passe du vert au rouge orange. A l'ouverture du fruit, des loges dans lesquelles se trouvent de nombreuses graines triangulaires sont entourées d'une enveloppe translucide très juteuse, de couleur rouge foncé à rose clair, qui éclate en bouche. Il y aurait près 400 graines dans chaque fruit.

jus de grenadeLa pulpe et le jus de grenade sont utilisés dans la bonne cuisine pour agrémenter les plats de gibier ou de volaille ou dans les salades de fruits. Une ballade en famille, le long des chemins, et faites votre cueillette de grenades. Le bon truc : couper en deux le fruit, puis presser chaque moitié dans un presse-orange. Au jus obtenu, ajouter un peu d'eau. Boire tel quel, sans ajout de sucre. C'est délicieux ! De plus les enfants vont adorer. Un verre de jus de grenade frais, c'est faire le plein de vitamines et de sels minéraux. Enfin sachez, que ces graines pulpeuses (arilles) et son jus ont une forte teneur en antioxydants. Ils auraient des effets bénéfiques sur la santé cardiovasculaire, les cellules cancéreuses, le cholestérol et certains troubles neurologiques.

jus de grenadeSon apport énergétique est plus élevé que la moyenne des fruits frais. C'est un concentrée de vitamines et minéraux : C, B6, calcium, magnésium potassium et fer. Selon une sérieuse étude : deux semaines de jus de grenade frais éviterait, aux messieurs, de prendre du Viagra !

Texte et photos : Johanna Van Meel