Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/05/2015

Ode gourmande à l'Ortensia d’Eric Balan à Saint-Gervais-sur-Mare (34)

 Ode gourmande à l'Ortensia d’Eric Balan

à Saint-Gervais-sur-Mare (34)

Eric Balan Saint-Gervais-sur-Mare,  village médiéval sur la route de Saint-Jacques-de-Compostelle, le chef Éric Balan, formé chez Marc Veyrat et Alain Ducasse, met en écrin les bons produits des petits producteurs du territoire du Haut Languedoc.

Eric Balan Eric balan a ouvert en novembre 2012 son restaurant l'Ortensia  (en occitan)  dans une ancienne maison de maître. Après l’avoir transformé en pépinière pour la culture des hortensias, il a réalisé son jardin de plantes et fleurs à manger en Haut Languedoc.

Adepte de la cuisine des plantes, Eric balan a été formé chez Marc Veyrat avant de passer par le jardin de Michel Bras à Laguiole (Aveyron) où il effectue un stage, depuis, Éric Balan voue un culte aux saveurs atypiques : celles exhalées par la nature sauvage d'une pimprenelle, d'une Achillée millefeuille ou encore d'une petite salade ancienne de moutarde ou de Mouron des oiseaux d'Annie Bertin, de la « ferme du Blot » en Bretagne (également fournisseur d'Olivier Roellinger).

Le terroir en vedette

Eric BalanCar cet amoureux des bons produits construit ses plats en relation étroite avec les producteurs des hauts cantons, travaillant au rythme des saisons viandes et légumes des fermes environnantes. Son plat vedette, « l'œuf bio de la ferme du Sanglier dite « cuisson parfaite », mousseline de Topinambour, velouté de lentilles et éclats de truffe », est une ode au travail de Sylvie Teyssier, productrice bio du hameau voisin de Maurian. Le safran est cultivé par Jean-Marc Dore à Villeneuve-lès-Maguelone. Le chef se fournit pour la viande, le fromage et le beurre à la ferme voisine du Basset à Castelnau-le-Haut, ou à la ferme des Taillades à Cambon pour le fromage, le caillé et le lait de chèvre. Les légumes quant à eux, sont la production du maraîcher biterrois Lionel Garcia.

 La rigueur du pâtissier

Eric Balan« J'aime le sucré salé, les fleurs qui signent beaucoup de mes plats. C'est ma première passion de pâtissier qui s'exprime », confie ce chef méticuleux, entré en religion avec en poche, un CAP de pâtissier chocolatier confiseur glacier, avant d'apprendre « sur le tas » la grande cuisine auprès des chefs étoilés. Cette rigueur (qui s'exprime chez lui dans la technicité, la maîtrise des cuissons), Éric Balan s'en sert aujourd'hui pour mettre en écrin toutes ces saveurs délicates. Une ode à la gourmandise qui fait l'unanimité : avec déjà deux fourchettes au guide Michelin, deux toques dans le guide Gault et Millau 2015, Éric Balan vient de rentrer au collège culinaire de France.

 Menus Espinouse (26 €), Gourmet (34 €), Plaisir (45 €), menu Clin d'OEil (69 €), L'Ortensia dispose de six chambres d'hôtes (tarifs : à partir de 61 € la simple, 88 € la double).Réservation : 04 67 97 69 88/ 06 83 95 82 38 /www.restaurant-ortensia.com

Agence In The Mood - LRnSarah Hargreaves + 33 (0)4 67 54 70 03 / + 33 (0)6 13 61 17 84

Johanna Van Meel

05/08/2014

Pierre Richard a présenté sa cuvée Cardinale aux Grands Buffets de Narbonne

Pierre Richard a présenté sa cuvée Cardinale aux Grands Buffets de Narbonne

 

Pierre Richard, comédien

 

Quand un grand blond pose ses chaussures noires aux Grands Buffets de Narbonne pour présenter sa dernière cuvée ;

c’est l’effervescence  !

L1160257.JPG

Il est midi ce 31 juillet 2014, en compagnie du maître des lieux Louis Privat, le comédien-vigneron Pierre Richard n’en finissait plus de serrer des mains, de poser pour la photo, les bisous des filles, des femmes et des mamys et de signer des autographes. Dans ce restaurant plein à craquer, on y croisait toutes les nationalités, même chinoise. 

L1160260.JPGLa rencontre des deux : Louis Privat, Directeur des Grands Buffets et Pierre Richard, comédien-vigneron, fait décidément la paire. Amoureux de l’art et des belles lettres, gourmands des produits du Languedoc-Roussillon et fins connaisseurs de ses grands crus. Il n’en fallait pas plus pour réunir leur passion commune autour des Grands Buffets, un très bel établissement. Jugez donc le « fait maison » : pas moins de 300 produits ( des entrées aux diverses préparation de foie gras, produits de la mer, spécialités locales, grillades, porcelet, agneau, homard) etc ; 25 variétés de fromages et la succulence de 80 desserts ! Pour accompagner ce parcours initiatique gourmand : 75 grands crus classés du Languedoc-Roussillon, proposés à prix caveaux, à la bouteille ou au verre. 

L1160293.JPGC’est dans une ambiance chaleureuse et conviviale que Pierre Richard a présenté et signé les autographes sur la bouteille : un rouge de sa cuvée cardinale 2011. Un cru savoureux et de qualité, à l’image de ce vigneron bien sympathique. « Ce que je réussi  le mieux, c’est par hasard. Je ne pensais pas être vigneron » dit-il avec malice. Son penchant pour l’imprévisible a fait le reste. Amoureux fou de la région, des amitiés sincères.

L1160275.JPGEn 1986, Pierre Richard acquiert le Château Bel Evêque, situé sur le massif de la Clape entre Gruissan et Narbonne. Après la restauration du vignoble, celui-ci s’étend aujourd’hui à trente hectares pour y créer son vin, dont la récolte se fait à  la mains. « Dans le vignoble, on n’est maître de rien » avoue-t-il. Il mettra plus de dix ans pour obtenir le meilleur d’un cru.

Pierre Richard, comédienC’est tout naturellement que Pierre Richard a souhaité encourager l’audacieuse démarche de Louis Privat des Grands Buffets de Narbonne pour la valorisation des vins du Languedoc-Roussillon. 

 

Texte et photos : Johanna Van MEEL-SAUZET