Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/09/2011

Pêche sportive aux étangs de la Malhaute Dimanche 25 septembre à partir de 7h30

Lignan pêche sportive« Lignan Pêche Sportive » invite amateurs, débutants et amis de la pêche à une journée d’initiation à la pêche sportive des carnassiers aux étangs de la Malhaute à dix minutes de Béziers, sur la route de Lignan sur Orb.

C'est gratuit !

Rendez vous au lever du jour lors de la mise à l’eau en espérant que les poissons seront au rendez-vous ! Chacun apporte « sa gamelle » pour un pique-nique familial et très convivial, même si vous n’êtes pas pêcheur. Les pêcheurs disposant d’une barque seront heureux de vous embarquer pour un grand moment de pêche sportive.

Pour votre sécurité, n’oubliez pas votre gilet de sauvetage et vos lunettes pour protéger vos yeux des hameçons (surtout en barque).

Contact : Christophe Gardes au 06 74 41 68 27

31/03/2010

PALMANEM & OSTRINIL, 100% naturel pour traiter les palmiers

Deux produits PALMANEM & OSTRINIL  : un 100% naturel pour lutter contre les ravageurs du palmier

PALMANEM pour les particuliers et OSTRINIL pour les collectivités locales

Le paysandisia archon, papillon palmivore et le charaçon rouge ont provoqué la mort de 25 000 palmiers en Languedoc-Roussillon, et tout particulièrement dans l'Hérault. Comment s'y prendre pour lutter contre ses ravageurs ? Tout naturellement en utilisant des produits respectueux de l'environnement : PALMANEM (des Laboratoires Koppert biological System) vient d'arriver sur le marché chez votre pépinieriste et conseiller.

Jean Maillard chercheur, Conseillé municipal à la Mairie de Lignan sur Orb,  précise : " L'INRA de Montpellier a mis au point une glu à base de latex et de cire d'abeilles.  Palmanem est un produit est issu des travaux de deux sociétés: Koppert Biological Systems avec la Fredon LR,  en tant que barrière physique permettant de lutter contre les larves du papillon du palmier et le charançon rouge. Il est est composé majoritairement d’ingrédients d’origines naturelles tels que Latex et huiles végétales. Il s’agit donc d’une méthode de lutte respectueuse de l’environnement, tout en étant efficace".

Petit rectificatif : Philippe Tixier-Malicorne, directeur de FREDON LR nous écrit "... Palmenem  n'est pas issu de la recherche de l'INRA mais des travaux de deux sociétés dont KOPPERT citée dans l'article. Les méthodes de lutte ont été mis en place dans le cadre de travaux d'expérimentation du ministère de l'agriculture avec la FREDON LR puis dans le cadre d'un programme de travail entre Plantes et cité et les FREDON LR et PACA, Koppert et Biobest.

Comment cela se passe ?

Jean Maillard d'ajouter " Palmanem, lutte contre les larves du papillon palmivore et contre les larves du charançon du palmier. Une fois appliqué, ce nématode entre en contact avec le ravageur et y pénètre par ses voies naturelles. Dans les conditions optimales, l'insecte infesté arrête de se nourrir et meurt rapidement entre 48 et 72 heures. Palmanem est un produit naturel et inoffensif pour les applicateurs et les riverains, les animaux et les plantes. Sans toxicité et facile à appliquer, Palmanem est le produit idéal pour débarrasser les palmiers de leurs ravageurs en milieu urbain et en pépinière sous abris".

Produit respectueux de l'environnement

Jean-Yves Rocher, pépinieriste, La Palmeraie sur la route de Narbonne, vient de recevoir  Palmanem. "C'est un produit qui cible deux ravageurs; son efficacité a été démontré dans plusieurs pays en Espagne, Italie et notamment par des organismes indépendants en France; plusieurs conditionnements s'adaptent aux besoins des particuliers, comme des professionnels; il est facile à appliquer sans laisser de résidus sur les palmiers; ce produit 100% naturel, inoffensif, respectueux de l'environnement; il est compatible avec la Protection Biologique Intégrée et complémentaires des autres méthodes de lutte".

Conseils d'utilisation

Quant aux conseils d'utilisation Palmanem : Olivier Delhele, pépinieriste, jardinerie Fachon à Cers, "pour une bonne utilisation du produit, il faut impérativement respecter les conseils d'utilisation. C'est très simple : pour les particuliers, il existe deux boites du produit Palmanem :

La boite de 50 millions* permet de préparer 25 litres de  bouillie pour traiter de 1 à 15 palmiers; La boite de 500 millions permet de préparer 250 litres de bouillie pour traiter 10 à 50 palmiers; avec une fréquence de traitement tout les 30 jours de mars à novembre.

* nématodes, de microscopiques filères :  environ 2 millions par litre !

Palmanem se conserve dans le bas à légumes du réfrigérateur, de fait lors de la préparation de la bouillie, utiliser le sachet en une seule fois et appliquer immédiatement au coeur des palmiers de préférence le soir après les heures chaudes de la journée.

Les pics de vol de papillons ravageurs de palmiers se situent entre mai et octobre

Jean Maillard, spécialiste en la question, n'est pas surpris... "Depuis les année 2001, on parle du papillon ravageur de palmiers, malheureusement chacun ne suit pas forcément les conseils de leur pépiniériste  - Car la particularité du phénomène n'est pas visible à l'oeil nu - c'est seulement quand les chenilles sont bien installées au coeur de l'arbre que les papillons sortent aux premiers jours de l'été - bien entendu, c'est déjà trop tard - mais on peut encore traiter les palmiers - un traitement efficace par une bonne pulvérisation au creux de l'arbre et des jeunes pousses avant l'arriver de l'hiver est conseillé".

Les méthodes de lutte préventive contre le papillon palmivore :   Isoler les palmiers récemment achetés, pendant 6 mois d'observation, avant de les planter définitivement. Inspecter régulièrement vos palmiers en vue de détecter tout symptôme suspect. Surtout, éviter de tailler les palmiers en période de vol des papillons adultes de avril à octobre - les palmes coupées attirent les insectes)". De nombreuses personnes se sont inquiétés à juste titre d'ailleurs, que les jeunes pousses de leurs palmiers étaient en "dentelles" (voir photos dans l'album) un signe très particulier de la présence de chenilles, donc... de papillon "ravageur de palmiers".

Préférez couper les palmes au moment des grands froids pour éviter l'installation des insectes.

Comment dénicher ce papillon ? Par pur hasard dans le creux d'une palme (voir photo) un très beau papillon de couleur "vert bronze olive" avec sur ses ailes postérieures des tâches colorées blanches et noires sur fond rouge orange. Un très beau spécimen d'une largeur toutes ailes dehors d'environ 10 cm.  Fouillant entre les palmes à la recherche des fameux grains de riz, les chenilles, qui plus tard... se transforment en papillons !  Il est souhaitable d'informer ses voisins afin d'éviter la propagation de ce papillon beau mais nuisible.

Avant toute chose, faites confiance à votre Pépiniériste, il saura parfaitement vous conseiller pour traiter au mieux vos palmiers. Cette information doit faire prendre conscience de ce phénomène au plus grande nombre, qui, si l'on ne fait rien,nous, vous conduira à abattre vos chers palmiers.

Où trouver le produit PALMANEM

Jardinerie La Palmeraie : 04 67 49 32 06

Jardinerie Fachon : 04 67 39 33 07

Distributeur Ets Touchat Espace Vert à Maugio : 04 67 15 98 15

Consulter :  boutique-crisop.fr/palmanem

 

A propos de l'OSTRINIL, réservé aux collectivités locales

Samantha BESSE Responsable Projet palmiers, nous écrit :

 

Je travaille au sein de NPP (Natural Plant Protection), fabricant de l’Ostrinil et basé à Pau (64). L’Ostrinil est commercialisé par notre maison mère, Arysta LifeScience, au travers d’un réseau de distribution couvrant les départements de l’arc méditerranéen touchés par le papillon dont vous trouverez l’ensemble des coordonnées en fichiers joints. Il est à noter toutefois que l’achat et l’application de l’Ostrinil sont pour le moment réservés aux seuls professionnels (porteurs du DAPA = Diplôme pour les Applicateurs de produits phytosanitaires ou d’une affiliation MSA, tels que les pépiniéristes) car il ne porte pas la mention « Emploi Autorisé dans les Jardins » permettant la vente aux jardiniers amateurs. Nous sommes en train d’effectuer les démarches pour obtenir cette mention. En attendant, les particuliers voulant traiter leur palmiers à l’Ostrinil doivent faire appel à un applicateur professionnel. Ils pourront éventuellement trouver leurs coordonnées auprès des distributeurs du produit pour la gamme professionnelle ou bien sur  le site-agre (http://e-agre.agriculture.gouv.fr) du Ministère de l’Agriculture. Nous préparons, en outre, un site Internet regroupant toutes les informations nécessaires aux utilisateurs sur l’Ostrinil.

L’Ostrinil se présente sous forme d’un microgranulé d’argile (type sable) sur lequel sont fixées les spores du champignon Beauveria bassiana 147. Il est utilisé tel quel (sans mise en suspension dans l’eau et sans mouiller le palmier au préalable) et épandu au niveau du cœur du palmier et sur le haut du stipe des sujets à stipe fibreux (type Chamaerops et Trachycarpus) manuellement ou bien à l’aide de petits poudreurs ou d’atomiseurs dorsaux à moteurs spécialement équipés pour l’épandage du microgranulé. De part se nature, le granulé pénètre très bien entre les rachis et permet une protection en profondeur du palmier contre les attaques de Paysandisia archon. L’humidité naturellement présente dans le palmier permet à elle seule la germination des spores du champignon Beauveria bassiana au contact de l’insecte.

Le traitement se fait pendant la période de vol des adultes (juin à septembre), toutes les 3 semaines. L’Ostrinil est un insecticide biologique qui respecte la faune du palmier, c’est-à-dire les insectes naturellement présents dans le palmier et qui vivent en « harmonie » avec lui. Le champignon constituant la matière active est bien sûr non pathogène des humains et des animaux à sang chaud. Il est actif sur les œufs et les larves de Paysandisia archon. Le papillon n’est pas sensible au champignon mais l’Ostrinil, par son action sur les autres stades, permet de rompre le cycle de l’insecte. De plus, la femelle peut contaminer son ovopositeur lors de la ponte de ses œufs sur un palmier traité à l’Ostrinil et ainsi contaminer ses pontes suivantes, qui ne seront donc pas viables. L’Ostrinil étant un produit « vivant », il peut être conservé pendant la saison de traitement dans un endroit frais à une température ne dépassant pas 20°C ou pour de plus longues périodes (jusqu’à 2 ans) à 4°C. Nous allons mener cette année des essais officiels de lutte curative avec l’Ostrinil sur Paysandisia archon puisque de nombreuses observations terrain sont en faveur de son efficacité curative sur des palmiers déjà contaminés. D’autre part, nous allons aussi commencer des essais sur le charançon rouge du palmier avec ce même produit car nous avons eu de bons résultats d’efficacité au laboratoire.

Samantha BESSE

Responsable Projet palmiers / Palm trees project manager

Adjointe Responsable Développement / Development Manager Assistant

samantha.besse@arystalifescience.com

NATURAL PLANT PROTECTION (N.P.P.)

Parc d'Activités Pau-Pyrénées

35 Avenue Léon Blum

64000 PAU

 

Tél standard : +33 (0)5 59 84 10 45

Ligne directe : +33 (0)5 59 84 98 15

12/11/2009

L'automne de mon village

 

mon village prend ses couleurs d'automne

Il y a tout juste un an, nous avions quitté la capitale pour Lignan sur Orb, désormais notre village. Il pleuvait chaque jour. Soufflaient les treize vents dans les branches du poivrier. J’avais froid et j’attendais avec impatience le printemps. Les bulbes plantés en décembre ont explosé de couleurs en février. Puis, l’été est arrivé, chaud et caniculaire. Repas de famille et rires d’ enfants autour du barbecue ont enchantées nos plus belles soirées d'été.

Avec la rentrée de septembre s’en est aller les rires d’enfants…

Nous étions tous à attendre septembre pour humer la fraîcheur des petits matins, enfin !

Appareil en bandoulière, je suis partie découvrir, au rythme de mes pas, les ruelles de mon village. Au détour d’une rue, j’ai croisé des enfants qui fêtaient Halloween. Square de la Vierge je me suis arrêtée. Dans les allées du Château de Lignan, j’ai déambulé sous les arbres aux feuillages couleurs d’automne. Solitaire. Je marche d’un pas rêveur vers Tabarka. Partout où mon regard se pose ; la photo est là pour me surprendre !

Des nuages gris s’étirent vers l’horizon. Le soleil jette à peine un regard sur la terre. Un chant d’oiseau s’en va. Les feuilles tombent. Une boule toutes épines dehors a une petite tête de hérisson.

Belle douce nature, l’air est parfumé, la lumière si pure.

L’espérance renaît. Un rayon brille. C’est sans doute, celui que le cœur nomme souvenir.

Souvenirs de notre enfance, souvenirs des parfums de sous-bois.

Silence. Regarder. Ecouter. La nature vous parle…