Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/03/2015

Lignan-sur-Orb : l'Exposition Modéliste a remportée un Vif succès

Lignan-sur-Orb : l'Exposition Modéliste a remportée un Vif succès

Modelisme, expo Lignan

Au cours du week-end dernier plus de 300 personnes jeunes et moins jeunes ont pu admirer de magnifiques réalisations présentées par les clubs du biterrois.

La salle du Centre Culturel a été vite remplie par les avions, bateaux, réseaux de trains , machines vapeur, petites voitures, jouets anciens , objets d’art, lego, meccano,  atelier poterie et montage maquette pour enfants.

Les bénévoles de la délégation Lignanaise ont œuvré avec toute leur énergie habituelle pour que les exposants puissent transmettre aux nombreux visiteurs petits et grands, leur passion  de modéliste et de collectionneur.

La délégation a récolté un bénéfice de 1 600 €  au profit d’une belle cause :  LA LIGUE CONTRE LE CANCER. Merci à tous.

 

Modelisme, expo Lignan

Modelisme, expo Lignan

Expo Modelisme 6.jpgModelisme, expo Lignan

 

 

20/03/2015

Résidence "Les Estudines Botticelli » Grenoble

Résidence "Les Estudines Botticelli » à  Grenoble
étudiants,

Vous rechercher un appartement moderne et fonctionnel, avec le confort, la tranquillité et la sécurité, à deux pas du Tranway ligne A, Les Fontailes, Le Vog et à 5 minutes de la gare SNCF.

Aux Estudines, vous avez le choix : du studio au trois-pièces (entre 19 et 69 m2) ;  les tarifs sont attractifs de 490 € pour un T1 à 930 € pour un T3 ;

-  Chaque locataire peut prétendre à l’aide de la CAF, environ 175€ ;

- En partenariats avec les écoles, les frais administratifs sont moins  élevés ;

- Un service inclus et gratuit : Accès sécurisé,  Kit linge changé tous les 15 jours,  Internet par WI-FI, Charges eaux;

- Dépôt de garantie = 1 mois de loyer maximum.  

 Descriptif d’un T1 par exemple :

Résidence Estudines GrenobleIl s'agit d’un appartement de 19m² équipé d’un lit, d’une table et d’une bibliothèque, une cuisine avec un réfrigérateur et une plaque électrique, toute la vaisselle ainsi que d’une salle de bain avec baignoire et WC (il n'y a pas de machine à laver mais une laverie au RDC de la Résidence, pas de micro-ondes, pas de couverture ni oreiller).

Résidence Estudines GrenobleRésidence Estudines Grenoble

- Une équipe disponible du lundi au vendredi ;

- Un quartier tranquille, à proximités des commerces, des transports ;

Réception du lundi au vendredi, 9h/12h-14h/17h, Local à vélo

Contact :  Josyane BUÉ WIART

 Responsable de résidence / josyane.wiart@reside-etudes.fr

4/8 Avenue Aristide Briand à Fontaine

TEL : 04.76.26.39.48 / Email : grenoble.fontaine@estudines.com

24/12/2014

Le premier conte du Père Noël date de 1823

P1040657.jpg

"
Les chaussettes bien sages pendues à la cheminée attendaient le Père Noël. Allait-il arriver ? "

« C'était la nuit avant Noël, dans la maison tout était calme. Pas un bruit, pas un cri, pas même une souris!

Les chaussettes bien sages pendues à la cheminée attendaient le Père Noël. Allait-il arriver ? Les enfants blottis dans leur lit bien au chaud rêvaient de friandises, de bonbons, de gâteaux.

Maman sous son fichu, et moi sous mon bonnet et vous prêts à dormir toute une longue nuit d'hiver.

Dehors, tout à coup, il se fit un grand bruit!

Je sautais de mon lit, courais à la fenêtre, j'écartais les volets, j'ouvrais grand la croisée.

La lune sous la neige brillait comme en plein jour.

Alors, parut à mon regard émerveillé, un minuscule traîneau et huit tout petits rennes conduits par un bonhomme si vif et si léger qu'en un instant je sus que c'était le Père Noël... 

P1040658.jpgPlus rapides que des aigles, ses coursiers galopaient, lui il les appelait, il sifflait, il criait:
 "Allez Fougueux, allez Danseur, Fringant et puis Renarde, En avant Comète! Cupidon en avant, Tonnerre, Éclair, allons, allons Au-dessus des porches, par delà les murs! Allez! Allez plus vite encore!"

« Comme des feuilles mortes poussées par le vent, passant les obstacles, traversant le ciel, les coursiers volaient au-dessus des toits, tirant le traîneau rempli de jouets

Et, en un clin d'oeil, j'entendis sur le toit le bruit de leurs sabots qui caracolaient. L'instant qui suivit le Père Noël d'un bond descendait par la cheminée.

Il portait une fourrure de la tête aux pieds, couverte de cendres et de suie, et, sur son dos, il avait une hotte pleine de jouets comme un colporteur avec ses paquets.

Ses yeux scintillaient de bonheur, ses joues étaient roses, son nez rouge cerise, on voyait son petit sourire à travers sa barbe blanche comme neige.

Un tuyau de pipe entre les dents, un voile de fumée autour de la tête, un large visage, un petit ventre tout rond qui remuait quand il riait; il était joufflu et rebondi comme un vieux lutin. Je n'ai pu m'empêcher de rire en le voyant et d'un simple clin d'oeil, d'un signe de la tête il me fit savoir que je ne rêvais pas: c'était lui!

Puis, sans dire un mot, il se mit à l'ouvrage et remplit les chaussettes. Il se retourna, se frotta le nez et d'un petit geste repartit par la cheminée.

Une fois les cadeaux déposés, il siffla son attelage, puis reprit son traîneau et les voilà tous repartis plus légers encore que des plumes. Et dans l'air j'entendis avant qu'ils disparaissent:

"Joyeux Noël à tous et à tous une bonne nuit ".

Clément Clarke Moore, New York,le 23 décembre 1823 

 Johanna Van Meel-Sauzet