Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/09/2010

Vendanges à Corneilhan, "les Tamalou"chez Michel SEBE

Vendanges à Corneilhan

« Les Tamalou »  chez Michel SEBE

Tracteur devant et tous derrière… nous quittons l’asphalte pour emprunter les chemins de vignes et arriver sur les hauteurs dominant le village de Corneilhan, avec des parcelles de vignes à l’infini… Heureusement pour nous : « les tamalou » quelques parcelles où la récolte ne peut se faire que manuellement. Comme nous y invite Michel SEBE viticulteur à Corneilhan, « c’est un parcours santé qui ne peut que nous faire du bien ! » -  « Tu parles ! » marmone quelqu’un - « et que dire du mal au dos à la fin de la journée » ajoute un autre. Mais nous n’allons pas en rester là ! Chapeau vissé sur la tête, sécateur en main, sceau de l’autre, la joyeuse bande est fin prête pour donner un coup de main à Michel. Il est vrai que seule la main de l’humanoïde peut récolter le doux et sucré nectar des grains de raisin.

A chacun son rang, les coupeurs : Marithé, Marie-Reine, Toussainte, Johanna, Pierre, Bernard, Jean Claude,Dominique, Jéröme et Michel, puis Francis est proclamé « videur de seaux ». La tête « dans le seau « heu non, au cœurs du ceps de vigne, nous cherchons les grappes cachées dans le feuillage. « Seau plein ! «  et voilà notre Francis qui court toujours après un seau vide contre un seau plein pour le vider dans la benne. Peu à peu la benne se remplit. Après plusieurs aller-retour, arrêt pose au bout de la rangée. Souffler un peu, s’étirer, pour soulager la douleur du dos. Puis la coupe reprend dans les rires et les chants « Nous les referons ensemble, nous les referons ensemble les vendanges de l’amour », remplacé par le mot amitié. Nous voilà replongé le nez dans les pieds de vignes pour couper délicatement de belles grappes de raisin.

Les deux bennes débordent de raisins ; Michel et Bernard partent décharger la cargaison à la cave coopérative de Corneilhan.

L’estomac dans les talons, nous nous retrouvons autour d’une longue tablée où Carmen, l’épouse de MIchel SEBE, nous a concoctée un repas frugal. Ambiance joyeuse et chaleureuse chez ce couple fort sympathique.

Demain on repart vendanger. Tôt le matin, on apprécie la fraîcheur matinale, la douce luminosité flatte le paysage, promesse d’une récolte de qualité.

C’est ainsi en ce mois de septembre en Languedoc Roussillon. Oui, l’an prochain, nous les referons ensemble, nous les referons ensemble les vendanges de l'amitié ».

Avant de partir, Michel s'inquiète pour ses ami(e)s :  "Au fait, tu as mal où ? "

Texte et photos Johanna Van Meel

Commentaires

Hello! Johanna,
Merci pour les photos souvenirs des vendanges chez Michel SEBE..dans tes commentaires, je ne suis pas dans la liste des coupeurs, je crois bien que tu m'as oublié..
Amitié.
Dominique

Écrit par : Dominique | 10/09/2010

Les commentaires sont fermés.