Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/11/2009

Ode à Odette

Ode à Odette

 

Odette & Loulou,

Loulou & Odette,

Jamais l’un sans l’autre,

Jamais l’autre sans l’un,

Bras dessus, bras dessous,

Sourire et regard malicieux,

Un couple fantastique.

Toujours attentif l’un pour l’autre,

Mais aussi pour les autres…

La Croix-Rouge ; La Lutte contre le cancer ;

L’ALPAL – toujours présent.

Vous les avez sûrement croisés un jour

Dans le village de Lignan sur Orb ;

À la pharmacie ; chez le boucher ; le boulanger ou

Le marchand de journaux !

Puis, Odette s’en est allée

Par une belle journée ensoleillée

Ce matin, nous étions très nombreux

Pour l’accompagner dans son dernier voyage

Au-delà des nuages...

 

voir article : rando ALPAL aux Barrages des Olivettes

20:13 Publié dans Randonnée | Lien permanent | Commentaires (0)

12/11/2009

L'automne de mon village

 

mon village prend ses couleurs d'automne

Il y a tout juste un an, nous avions quitté la capitale pour Lignan sur Orb, désormais notre village. Il pleuvait chaque jour. Soufflaient les treize vents dans les branches du poivrier. J’avais froid et j’attendais avec impatience le printemps. Les bulbes plantés en décembre ont explosé de couleurs en février. Puis, l’été est arrivé, chaud et caniculaire. Repas de famille et rires d’ enfants autour du barbecue ont enchantées nos plus belles soirées d'été.

Avec la rentrée de septembre s’en est aller les rires d’enfants…

Nous étions tous à attendre septembre pour humer la fraîcheur des petits matins, enfin !

Appareil en bandoulière, je suis partie découvrir, au rythme de mes pas, les ruelles de mon village. Au détour d’une rue, j’ai croisé des enfants qui fêtaient Halloween. Square de la Vierge je me suis arrêtée. Dans les allées du Château de Lignan, j’ai déambulé sous les arbres aux feuillages couleurs d’automne. Solitaire. Je marche d’un pas rêveur vers Tabarka. Partout où mon regard se pose ; la photo est là pour me surprendre !

Des nuages gris s’étirent vers l’horizon. Le soleil jette à peine un regard sur la terre. Un chant d’oiseau s’en va. Les feuilles tombent. Une boule toutes épines dehors a une petite tête de hérisson.

Belle douce nature, l’air est parfumé, la lumière si pure.

L’espérance renaît. Un rayon brille. C’est sans doute, celui que le cœur nomme souvenir.

Souvenirs de notre enfance, souvenirs des parfums de sous-bois.

Silence. Regarder. Ecouter. La nature vous parle…

 

04/11/2009

Le Navet de Pardailhan, un légume noble

Les « Tchatches Gourmandes au vignoble » du 3 novembre se sont déroulées au Domaine de la Colombette sur la route de Roujan près de Béziers. François et Vincent Pugibet, vignerons, Au menu : En apéritif les feuilletés de la boulangerie Carratié avec une dégustation - Cuvée Plume Chardonnay 2008 ; le potage de Mamet Germaine de Pardailhan était servie avec la Cuvée Lledoner Pelut 2005 ; puis la traditionnelle recette de la région : le ragoût à l’ancienne était servi avec la Cuvée Plume Syrah-Grenache 2008 ; en dessert la tarte Tatin aux pommes et aux navets de Pardailhan que l’on a dégusté avec un petit muscat cuvée découverte du Domaine de la Colombette.

Une très belle soirée -  animé par Olivier Bompas, Maître Sommelier et Olivier Grapaloup, chargé de mission viticole à Béziers Méditerranée Oenopole ; avec la Compagnie HumaniThéâtre ; qui s’est terminé sur des airs d’accordéon en rire et en chansons Occitanes avec les amies du "Cercle des Poètes Retrouvés".

Présents à cette soirée : des producteurs de « Navet du Pardailhan », M. Elian Robert, président de l’Association des Poducteurs, et son épouse, Maryvette et Bernard Gleizes. Dix-huit producteurs se sont regroupés en association ; M. Robert explique aux convives l’historique de ce « fameux navet.  C’est dans le cadre magnifique du Haut Languedoc, sur un terroir insolite – à 500 mètres d’altitude, sur les Avants Monts du Somail et de l’Espinousse que pousse le fameux radis noir".

"Le plateau argilo-calcaire du Pardailhan  bénéficie d’une très belle exposition ensoleillée avec les influences d’un climat montagnard et méditerranéen avec de fortes variations de température entre le jour et la nuit – pluie et brouillard  en automne et hiver apporte à ce légume toutes les caractéristiques du terroir – ce légume n’a pas besoin d’eau – semé à la volée, il est récolté uniquement à la main. Le navet de Pardailhan noir et chevelu est recouvert de terre ». Le Navet noir du Pardailhan est reconnu « produit sentinelle », classé parmi les 5 premières en France par l’Association Internationale « Slow Food » - une association qui repère les produits menacés d’extinction et ce, dans le monde entier". Nous avons également sollicité les acteurs du développement de la Chambre d’Agriculture de l’Hérault, pour une démarche de reconnaissance en A.O.C. »

En bouche, la chair du navet est tendre, délicate avec ce petit goût de noisette - quelques notes de truffes font de ce légume noble légèrement sucré le bonheur des fins gourmets.

On déguste le navet de Pardailhan : cru, en velouté, en rémoulade avec des cèpes, au caramel, en ragoût traditionnel, avec du foie gras frais ou des langoustines, quant au minestrone de Poire au vin de Saint Chinian, avec une nougatine de noix ; c’est délicieux ! Les meilleures tables de la région, comme les grands chefs de la capitale mettent le navet du Pardailhan au menu – en inventant de nouvelles et délicieuses  recettes. ce soir-là les 180 personnes qui avaient fait le déplacement pour le traditionnel dîner dégustations ayant pour thème : Le fameux navet de Pardailhan et les vins de la Colombette – vin de pays des Coteaux du Libron, avec aux fourneaux Laurent Carratié et son équipe.

 

www.navet-du-pardailhan.com